LA GRANDE BARRE D'IVOIRE

ou

Trois coins d'acier dans la mémoire des hommes

L'île de Gorée, lieu de mémoire du commerce triangulaire

 

 

Cette sculpture a été offerte par l'artiste à la ville de Dakar.

Elle a été inaugurée le 28 Avril 1998 par Monsieur Mamadou Diop, Maire de Dakar en présence de Monsieur Moustapha Ka Ministre de la culture du Sénégal à l’occasion de la Biennale DAK’ART 98

 

La coordination générale du projet a été assurée par Double 7 Communication.

 

La mise en œuvre a été possible grâce aux entreprises :

Aciéries L'ARBED (Luxembourg)

Delmas-Vielljeux

Saint-Gobain

La Seigeurie

Fougerolle

Ets Dumas & Cie

Sénégal Miroir

 

 

 

 

 

 

 

 

Concept :

Les triangles symbolisent ce triste commerce qui a marqué et marquera encore longtemps les relations Nord/Sud.

La couleur noire est l'emblème du continent

La barre (*) d'acier c'est l'image de la modernité, mais aussi de son équilibre précaire.

Comme l'éléphant sans défense qu'on pourchasse pour les siennes, la couleur ivoire et un appel au respect de nos biodiversités.

Quant aux miroirs, c'est un regard renouvelé qui nous permettra peut-être de découvrir notre propre image ?

 

Matériaux et mise en œuvre :

Les structures triangulaires porteuses sont réalisées en acier et reçoivent un parement de tôles pliées. Base 3.50m x 2.50 m Hauteur 2.50 m

En alternance avec les tôles laquées noire des bandes de miroir de 0.50 m x 3  sont posées avec une inclinaison de 62°

La barre d'acier est constitué d' IPN 600 laqué ivoire

 

(*)  l'unité monétaire imaginée pour favoriser la traite s'appelait ''Barre'' !

in : Mamadou Diarra ''Le Sénégal concession royale.

Nouvelles Éditions Africaines. Dakar.